franchise optique
Franchise
 Publié le 14.05.2020

Certains opticiens, que rencontre Michel Abitbol, fondateur de la franchise optique Eyes, hésitent encore entre le fait d’ouvrir leur magasin d’optique en indépendant ou avec une franchise.
 
Pour cet expert du commerce d’optique,  il n’y a pas de débat : « La véritable question est de savoir si le futur entrepreneur souhaite réaliser 2 fois plus de chiffre d’affaires au sein d’un réseau ou bien entreprendre en indépendant. Il suffit, pour s’en rendre compte, de se documenter sur les sites dédiés à l’optique et découvrir ainsi le chiffre d’affaires réalisé par les opticiens franchisés, celui-ci est doublement supérieur à celui des indépendants. »
 

Quelle est l’ambition d’un futur entrepreneur ?


« Je ne sais pas si vous êtes ambitieux, mais pourquoi voudriez-vous gagner 100 quand vous pourriez gagner 200, et ce, pour un temps de travail passé en magasin équivalent ? Il n’y a pas d’hésitation à avoir quand vous regardez les chiffres de la profession et que le fait d’appartenir à une franchise d’optique ne couterait que 5 % de votre chiffre d’affaires en royalties » conclut Michel Abitbol.
 
 

Franchise optique : comment trouver un local pour ouvrir un magasin d’optique ?

Lors de la recherche de son local commercial, instinctivement, le futur entrepreneur épluche les 1001 annonces gratuites de locaux commerciaux à vendre, à la suite de quoi, il va visiter ceux susceptibles de lui convenir. Il finira par trouver un emplacement « coup de cœur » probablement pour le quartier, parce qu’il lui est familier ou bien pour une autre raison consciente ou inconsciente.
 
Cependant attention, 90 % des locaux commerciaux à vendre dans les annonces gratuites, sur Le Bon Coin ou les autres sites spécialisés, sont situés sur des zones dépourvues de la moindre fertilité commerciale et vendus à des prix exorbitants par des agents immobiliers parfois peu scrupuleux. Ces derniers promettent un local génial, puis mettent la pression sur les futurs acheteurs pour une signature rapide arguant de potentiels acheteurs intéressés par le même local.

Pour trouver le bon emplacement, les petites annonces gratuites ne sont pas le bon vecteur de recherches. La pépite en or existe, mais elle est rare. Pour la trouver, le futur entrepreneur qui veut ouvrir une franchise d’optique doit être patient. En moyenne, il faut compter 6 mois pour dénicher le bon local, au bon endroit, au bon prix, qui permettra de réaliser le chiffre d’affaires escompté.
 
Personnellement je commence toujours par trouver un secteur d’implantation correspondant à mes critères de rentabilité puis dans un second temps, je me lance à la recherche du local.
 
Pour trouver un local, la bonne stratégie consiste à se déplacer régulièrement sur la zone d’implantation convoitée jusqu’à trouver un jour, un panneau qui indique qu’un local est à louer. Cela peut prendre du temps, et le rôle d’un « bon développeur » d’une franchise d’optique consistera à arpenter régulièrement le pavé, car il sait que quand l’affaire va tomber, il devra être le premier à bondir sur l’occasion avant qu’elle ne lui échappe.

Implanter son magasin à proximité des grandes enseignes nationales de franchise d’optique peut s’avérer un excellent choix stratégique. Il faut toujours s’installer au cœur du marché, c’est là que la demande est la plus forte et que vous aurez la capacité à réaliser les plus gros chiffres d’affaires.
 
 
 
Trop d’investisseurs qui se lancent dans la franchise d’optique, font encore l’erreur qui conduit souvent à leur perte, quand il s’agit d’acheter un local.
 
Gardez à l’esprit que vous êtes le maître du jeu, et que votre objectif est de faire une bonne affaire. C’est vous qui avez l’argent, et c’est vous qui décidez si la transaction se fera ou pas !
 
La négociation est la règle d’or pour faire une bonne affaire, et devenir un opticien rentable. Cette étape est essentielle, vous ne pouvez négocier le prix du loyer qu’avant de signer un bail, et après vous êtes condamné à payer ce loyer pendant 9 ans. Vous devez être conscient qu’après avoir signé le bail, il sera trop tard (ou presque), et vous pourrez difficilement faire marche arrière.

C’est le propriétaire d’un local qui cherche un locataire pour lui payer son loyer, et c’est lui qui a besoin de vous, car la vacance locative lui fera perdre beaucoup d'argent.
 
Rien ne vous oblige à acheter un local en particulier. Votre objectif est de faire une très bonne affaire sinon rien. Vous devez être capable de calculer la vraie valeur locative et d’acheter un local en dessous de cette valeur locative.
 
Vous n’avez rien à perdre, faites une offre à 70% en dessous de cette valeur et vous verrez ! Dans la vie, si vous ne demandez rien, vous n’obtiendrez jamais rien. Vous faites une offre et s’il n’est pas d’accord, vous changer de crémerie. Il y a un tas de locaux disponible, ne vous jetez pas sur la première mauvaise affaire, prenez le temps de faire une excellente affaire ! Négociez toujours le prix du local et du loyer de sorte à vous garantir une rentabilité très forte.

La première bonne affaire que j’ai fait en 1993, je l’ai obtenu avec un rabais de 70 % par rapport au prix demandé. Dans un premier temps, j’ai fait une proposition au vendeur à 50% de son prix et bien évidement il m’a dans un premier temps demandé si je me moquais de lui et m’a gentiment envoyé sur les roses. 3 mois plus tard, il m’appelait pour me dire qu’il était d’accord sur ma proposition avec un rabais de 50% mais je ne me suis pas démonté et je lui ai fait une nouvelle offre avec 70% de rabais qu’il a accepté.
 

Comment reussir l'implantation de son magasin de franchise optique ?

Si vous trouvez un local, je vous recommande l’utilisation d’un outil que j’affectionne, et qui permet de scorer un emplacement en une fraction de seconde  : Boutickr.com

Pour analyser et comparer gratuitement en 1 clic plusieurs emplacements, vous pouvez utiliser gratuitement le moteur d’analyse de Boutickr : après avoir créé un compte (ça prend 1 minute), vous pourrez comparer tous les emplacements que vous souhaitez au sein du Grand Paris !
coach pour opticien
 

Optique : les 10 commandements pour réussir son implantation

 

Posté par Michel Abitbol

Michel Abitbol expérimente et crée la business intelligence pour le commerce optique.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de l'enseigne EYES en 2008, M. Michel Abitbol impulse le marketing et la publicité au sein du réseau des opticiens EYES. Pendant près de 20 ans, il a dirigé plusieurs magasins d'optique indépendants et sous enseigne. Inspiré par les stratégies des grandes marques de distribution spécialisée, telles Sephora ou Apple Store, il déploie des formations spécifiques et le concept innovant des opticiens en licence de marques EYES.

EYES : une licence complète pour devenir un opticien phygital !

EYES vous propose une licence complète et clés-en-mains pour vendre des lunettes aux amateurs de mode de -35 ans, à la fois en magasin physique mais aussi en e-boutique sur le web, avec des outils de communication performants, des marques griffées attractives et votre propre marque distributeur EYES.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
EYES
111 Avenue Victor Hugo, 75116 Paris 
RCS Paris 524 929 445
© EYES ou Agence Web Quomodo 2020

Parlez-nous de votre projet

Parlez-nous de votre projet
Contactez-nous au 0826 388 700 ou remplissez le formulaire ci-dessous. Michel, Business Coach et co-créateur de la licence de marque optique EYES.